Bien choisir son couteau de plongée

Publié le 05/11/2018

Bien choisir son couteau de plongée

Même si l’on peut légitimement se poser la question de l’utilité d’un tel accessoire, lors d’une plongée, en 2018, et de la peur qu’il suscite chez le non-initié, il convient malgré tout de ne pas oublier que c’est avant tout un outil polyvalent fort utile pour les plongeurs ou les chasseurs sous-marins (notamment lorsqu’on se trouve bloqué dans un filet), et que choisir un modèle solide et tranchant pourra vous soulager de bien des tracas, lors de vos virées aquatiques.

Couteau de plongée : les critères de choix incontournables

Un couteau est évidemment utile pour couper, mais ce n’est là sa seule fonction. En effet, les couteaux de plongée actuels sont capables d’une certaine polyvalence. Pour la chasse sous-marine, le couteau vous permettra bien sûr pour tuer vos captures, mais aussi de les nettoyer et de les évider facilement. 

Lors de vos balades, le couteau pourra vous servir à couper tout fil ou toute corde vous empêchant d’avancer (ou de remonter), mais aussi à creuser dans le sable. 

C’est donc un outil nécessaire à assurer votre sécurité lors de vos escapades sous-marines. 

Couteau de plongée : le choix de la matière

Un couteau de plongée devra bien évidemment être en acier inoxydable ou, idéalement, en titane, mais le prix n’est alors pas le même.

Couteau de plongée : quelle taille choisir

 La taille est également un critère important, même si elle ne fait bien sûr pas tout. Ce qui compte, c’est qu’une main suffise pour s’emparer et se servir correctement de l’outil. Un couteau de plongée doit rester maniable. 

Faites attention au système de fixation et privilégiez, si vous le pouvez, la fixation au mollet. 

Couteau de plongée : quel entretien

Enfin, il faut veiller à ce que la lame soit bien tranchante, défaut majeur de nombre de couteaux plus anciens, ce qui est paradoxal lorsque l’on connaît la fonction première d’un couteau, à savoir couper. 

Couteau de plongée : mollet, bras, ceinture, où le placer idéalement pendant les plongées ?

Tout dépend de vos goûts et de vos habitudes, en réalité. Historiquement, le couteau se plaçait au mollet : droit pour les droitiers, gauche pour les gauchers. Cependant, certaines personnes trouvent que c’est peu pratique et que le mollet, parfois trop comprimé, s’en retrouve affaibli.

Cela peut se révéler contraignant, notamment si vous êtes équipé de palmes. Une bonne alternative est donc le bras, sachant que le placement sera de placer le couteau sur le bras opposé à son bras directeur. Mais attention à ne pas dégainer trop vite, sous peine de blessures. Vous pouvez aussi opter pour le placement à la ceinture, au risque de le voir se détacher en cas de mouvement trop brusque. Quoi qu’il en soit, privilégiez toujours la sécurité et la praticité. Pensez notamment aux risques de blessures et aux éventuels dangers que vous pourriez rencontrer. Rien, d’ailleurs, ne vous empêche d’adapter l’endroit où vous portez votre couteau au type de plongée pratiquée.

Couteaux de plongée : notre petite sélection

Le couteau commando Sporasub

Nous vous conseillons le couteau commando, très résistant, doté d’une forme atypique et parfaitement aiguisé pour se sortir de n’importe quelle situation. 

Couteau Commando - Sporasub

Le couteau dagger black shark Sporasub

Maniable, le couteau dagger black shark est équipé d’un déragueur et la gaine, ultra-mince, permet de libérer le couteau rapidement et d’une seule main. Il dispose en outre d’un manche design.

Couteau MINISTILL - OMER

Le couteau shogun Omer

Couteau de petite taille doté d'une lame très affûtée, le shogun bénéficie en autres d'un nouveau système de fixation et d’un déragueur.

Couteau Shogun - OMER

Dans tous les cas, pensez à bien rincer votre couteau, à l’eau douce, après chaque plongée !

Nous restons à votre disposition si vous avez des questions !